Artists > Representing > Robert Currie > Robert Currie Texts > Notes sur Robert Currie, 2013 (fr.)

Note sur Robert Currie

Robert Currie est né à Londres en 1976. Après ses études au Royal College of Art – il obtient son master en 2000 – il est sélectionné pour les New Contemporaries et expose depuis dans de nombreux pays.

Pour créer ses œuvres, Robert Currie se sert de matériaux inhabituels : fils de nylon, bandes magnétiques, grillages, boîtes en plexiglas... et de techniques à la fois minutieuses et intrinsèquement aléatoires.

Sa précision mathématique et son goût de  l’incontrôlable nous révèlent des tentatives complexes de contrôler le chaos. Il ne s’inscrit pas seulement dans la continuité d’un choix éclectique d’artistes du passé ou contemporains, mais oscille également entre deux théories contradictoires : celle du chaos, où l’ordre naît inévitablement du désordre, et celle de la complexité où l’ordre émergera de tout système élaboré. Le jeune artiste le démontre par ses installations, sculptures ou dessins, belles  métaphores de sa recherche artistique : des séries bien définies alternent avec des accidents et expérimentations, des œuvres apparemment spontanées se fondent sur des structures sous-jacentes. Currie reconnait que l’œuvre de l’artiste ne saurait suivre une trajectoire froidement logique, ce qui l’amène à explorer différents chemins artistiques.

Il perce ses boîtes en plexiglas de milliers de trous, puis installe avec minutie des couches successives de fils de nylon pour créer des volumes qui oscillent au gré du déplacement du spectateur.

Ce dernier commence par tourner arbitrairement autour des œuvres ; puis son regard se dirige vers un point fixe, attiré par une découverte inattendue. Les fils de nylon tendus et croisés, teintés individuellement d’acrylique noire font apparaître une image.

Les œuvres abstraites sont également composées de fils de nylon agencés par couches de tonalités variables. Les lignes individuelles perdent progressivement leur précision mathématique et logique, chacune d’entre elles étant sujette à d’infimes variations. Ces variations ont une qualité esthétique où chaque ligne devient plus descriptive et harmonique. Regroupées, leur relation systématique est remplacée par une autre plus active, entre tension et relaxation.

Currie titre ses œuvres d’après la longueur des fils de nylon. Les variations sont telles que le titre se doit de décrire le matériau utilisé dans chaque œuvre, afin d’en faciliter la compréhension.

Les œuvres de Currie figurent dans de grandes collections (Lady De Rothschild, Beth Rudin DeWoody, Defauwes, Simmons & Simmons) et des commandes publiques ont été réalisées pour les villes de Francfort, Londres et Bruxelles.

Go back